Véhicules électriques de société : guide de recharge à l’usage de votre personnel

En optant pour un parc automobile électrique, votre entreprise s’inscrit résolument dans une démarche de développement durable et dans l’optique d’un engagement à long terme. Si elle vous permet d’être considéré comme un chef d’entreprise responsable, cette transition nécessite néanmoins un certain nombre d’adaptations. Avant de franchir le pas, prenez donc le temps d’examiner attentivement les possibilités de charge et d’indemnisation correspondant le mieux à vos besoins et à ceux de votre personnel. 

Charger sur le lieu de travail

Comment ça marche ?

En Belgique, une voiture de société parcourt en moyenne 77 kilomètres par jour. Une charge comble donc largement les besoins quotidiens de vos salariés. Avec l’aide de Luminus, calculez le nombre de bornes de recharge dont votre entreprise a besoin. 

Établissez un planning d’utilisation des bornes de recharge. 

  • Super ! Luminus propose des bornes personnalisées à l’image de votre entreprise.  

Quelle indemnisation ?

Aucune indemnisation supplémentaire n’est à prévoir pour vos salariés lorsqu’ils rechargent leur véhicule électrique en utilisant les bornes de recharge de l’entreprise, dont la consommation est imputée directement sur la facture d’énergie de l’organisation. 

Utiliser une borne de recharge

Comment ça marche ?

Cela ne vous aura probablement pas échappé : un certain nombre de bornes de recharge « publiques » sont disséminées un peu partout (en ville, sur les parkings des centres commerciaux et des supermarchés, sur les aires d’autoroute, etc.). Outre les bornes standard nécessitant un temps de recharge plus long (en effet, on rechargera en moyenne à 50 km par heure sur une borne fournissant une puissance de 11 kW), il existe des bornes rapides permettant de faire le plein en trente minutes.  

ATTENTION : selon un test réalisé l’an dernier par le VAB, l’organisation flamande dédiée à la mobilité (site en néerlandais), les bornes rapides sont environ 5,9 plus chères que les bornes installées sur le site des entreprises. Lorsque vous utilisez une borne rapide, le coût d’une recharge pour effectuer 100 kilomètres est supérieur à celui d’un plein de carburant classique. 

Par conséquent, demandez à vos salariés de n’utiliser les bornes de recharge publiques qu’en cas d’urgence.

  • Si, une fois la recharge terminée, vous ne libérez pas l’emplacement, vous risquez de devoir payer un tarif de rotation pouvant atteindre 15 euros de l’heure. 

Défraiement du personnel

Pour pouvoir utiliser les bornes de recharge publiques, les salariés ont droit à une carte de recharge comparable à une carte carburant. En tant que fournisseur des bornes, Luminus facture directement le tout à l’entreprise. 

Recharge au domicile du salarié

Comment ça marche ?

À condition que l’installation électrique soit conforme et en bon état, la méthode la plus utilisée par les salariés consiste à recharger le véhicule à leur domicile.

  • L’installation d’une « wallbox » permet de recharger le véhicule plus rapidement et en toute sécurité. Comme son nom l’indique, une « wallbox » est un boîtier qui se fixe au mur.
  • En fonction, notamment, de la marque du véhicule, du fournisseur de la borne, de la puissance de l’appareil, de la possibilité ou non de le commander à distance, un tel dispositif coûte entre 600 et 1 500 euros. À ce prix, il convient d’ajouter le coût de l’installation et du contrôle de conformité (obligatoire). Luminus se tient à votre disposition pour vous fournir une estimation concrète.
  • Outre le prix de la location, un contrat de leasing comprend généralement l’installation d’une borne de recharge au domicile du salarié. Un système intelligent enregistre la consommation et la répercute dans la facture d’électricité de l’employeur.
  • Si votre salarié possède des panneaux solaires et une batterie domestique, il peut également les utiliser pour recharger le véhicule mis à sa disposition par l’entreprise.

Remboursement des frais de recharge au domicile du salarié

  • L’option la plus simple consiste en un remboursement forfaitaire des frais de recharge à domicile, lequel est fixé à 6,67 euros nets par session de recharge pour les véhicules électriques et à 2,73 euros nets par session de recharge pour les véhicules hybrides. Le remboursement apparaît sur la feuille de paie mensuelle du salarié. 

Attention : ce remboursement forfaitaire constitue en principe une solution transitoire, en attendant que le salarié dispose de l’infrastructure domestique nécessaire.

  • L’employeur peut également financer l’installation d’une infrastructure domestique adaptée telle que, par exemple, une « wallbox ». Un compteur d’énergie intégré calcule séparément la consommation générée par les recharges et les autres coûts énergétiques propres à votre salarié. Grâce au système de facturation partagée (split bill), la consommation qui vous est imputable vous est directement facturée.  
  • Le salarié peut également faire valoir les frais de recharge réels (à domicile ou via des bornes publiques) et se les faire rembourser par le biais d’une note de frais

Sollicitez l’implication de vos collaborateurs

Vos collaborateurs se montreront probablement emballés par votre décision d’opter pour un parc automobile électrique. Il est néanmoins primordial de les tenir correctement informés, notamment en publiant en interne des articles de blog ou des lettres d’information relatifs à la manière dont se déroule la transition. Demandez-leur de faire part de leur opinion et de leurs besoins, et veillez à en tenir effectivement compte. Cela vous vaudra de passer pour un employeur écoresponsable, apprécié de tous.